Dom Juan ou le Festin de Pierre - Acte 4, Scène 2

La Violette informe Sganarelle que Monsieur Dimanche, un créancier, demande à parler à Don Juan

La Violette

La Violette
Un laquais de Dom Juan

Sganarelle

Sganarelle
Le valet de Don Juan

Don Juan

Don Juan
Libertin

Version Moderne

Version Originale

La Violette
Monsieur, votre marchand, Monsieur Dimanche, veut vous parler.
Monsieur, voilà votre marchand, Monsieur Dimanche, qui demande à vous parler.
Sganarelle
Ah, voilà ce qu'il nous manquait, un créancier qui fait des compliments. Pourquoi vient-il nous demander de l'argent, et pourquoi ne lui as-tu pas dit que Monsieur n'est pas là ?
Bon, voilà ce qu’il nous faut, qu’un compliment de créancier ; de quoi s’avise-t-il de nous venir demander de l’argent, et que ne lui disais-tu que Monsieur n’y est pas ?
La Violette
Je lui ai dit il y a trois quarts d'heure. Il ne me croit pas et s'est assis là-bas pour attendre.
Il y a trois quarts d’heure que je lui dis. Il ne veut pas me croire, et s’est assis là-dedans pour attendre.
Sganarelle
Qu'il attende aussi longtemps qu'il le souhaite.
Qu’il attende tant qu’il voudra.
Don Juan
Non, au contraire, faites-le entrer. C'est une mauvaise idée de se cacher des créanciers. Il faut les payer un peu, et j'ai un moyen de les renvoyer satisfaits sans leur donner trop.
Non, au contraire, faites-le entrer, c’est une fort mauvaise politique que de se faire celer aux créanciers ; il est bon de les payer de quelque chose, et j’ai le secret de les renvoyer satisfaits sans leur donner un double.
Molière
Écrit par Molière Follow